Les Groupements de Recherche

Un Groupement de recherche (GdR) est un instrument important de la politique scientifique de l’INS2I. Il a un financement et des missions propres. Il est créé pour une durée maximale de 5 ans et peut être renouvelé. Il est soumis à évaluation du Comité national de la recherche scientifique et il est suivi par un DAS référent au sein de l’INS2I.

Le GdR est centré sur un domaine thématique donné, ou sur des domaines thématiques reliés, avec trois missions principales.

  • Une mission d’animation de la communauté française qui se reconnaît autour du domaine thématique du GdR, mission qui se concrétise en particulier par l’organisation de réunions scientifiques sur des sujets relevant de la thématique du GdR.
  • Une mission de structuration des activités de recherche, et de coordination thématique, concernant les équipes des unités CNRS dont les activités de recherche relèvent de la thématique du GdR.
  • Une mission de veille scientifique et de prospective dans son champ thématique pour permettre à la direction de l’INS2I de suivre les évolutions du domaine en termes de résultats, de nouveaux défis scientifiques et d’enjeux de société.

Le préGDR est un nouveau format d’action incitative d’animation de la recherche pour accompagner l’évolution des disciplines, des communautés scientifiques et des structures de recherche. Les missions d’un préGDR sont les mêmes que celles d’un Groupement de recherche (GdR), mais il s’agit d’un dispositif souple et réactif, créé pour une durée courte. Ce dispositif doit permettre de construire la forme de structuration adéquate pour la communauté scientifique visée.

Bioinformatique moléculaire (BIM)

Le GDR Bioinformatique Moléculaire est une structure d’animation pluridisciplinaire qui rassemble des équipes de recherche en informatique, automatique, mathématiques, biologie, santé et environnement autour des grandes questions liées à l’analyse des données de biologie moléculaire : ADN, ARN, protéines, métabolites, interactions. Cela comprend le développement de nouveaux modèles, de nouveaux algorithmes, ainsi que la diffusion de ces résultats dans la communauté scientifique. À cet effet, le GDR propose plusieurs modes d’actions tels que : animation de groupes de travail, organisation d’écoles, visites de doctorants, soutien à des manifestations scientifiques, etc.

Génie de la Programmation et du Logiciel (GPL)

Les recherches des membres du GDR Génie de la Programmation et du Logiciel (GPL) visent à faciliter le développement et la maintenance de logiciels informatiques fiables et durables, tout en prenant en compte les enjeux sociétaux tels que la maîtrise énergétique, la globalisation des développements et l’intégration de l’intelligence artificielle. Elles s’étendent des méthodes formelles aux études empiriques en intégrant la construction d’outils. Au sein de la thématique Logiciels, le GDR structure et anime la communauté. Il favorise la prospective scientifique. Il participe aussi à la diffusion vers les partenaires industriels et les autres communautés scientifiques.

Le site du GdR GPL

Aspects Formels et Algorithmiques de l’Intelligence Artificielle (IA)

Le GDR IA s’intéresse aux aspects formels et algorithmiques de l’intelligence artificielle, c’est-à-dire à l’étude et au développement des méthodes qui sont au cœur des activités de raisonnement, décision, apprentissage, résolution de problèmes, planification, recherche heuristique et systèmes multi-agents.

Les objectifs du GDR IA sont le développement de chacune de ces thématiques, leur rapprochement et leurs interactions ainsi que les collaborations avec d’autres disciplines, puisque les applications nécessitent généralement d’utiliser conjointement plusieurs de ces compétences.

Le site du GdR IA

Sébastien Konieczny : "Réunir la communauté IA par l’animation transversale de ce GdR"

Informatique Géométrique et Graphique, Réalité Virtuelle et Visualisation (IG-RV)

Le positionnement du GDR IG-RV est centré autour des grands domaines de recherche que sont l’informatique géométrique et graphique, la réalité virtuelle et la visualisation. Le GDR structure, à l’échelle nationale, les communautés scientifiques autour de ces disciplines. Son rôle est de l’animer autour de journées plénières, thématiques, de proposer des actions de formation comme une école de recherche, de la mise en valeur des travaux à travers un prix de thèse IG-RV et de laisser s’exprimer de nouvelles initiatives. Son objectif est de faire avancer ses projets et sa prospective en lien avec les enjeux scientifiques actuels.

Le site du GdR IG-RV

Informatique Mathématique (IM)

Les chercheurs du GDR Informatique Mathématique (IM) s’intéressent à tous les objets de l’informatique dont l’analyse nécessite l’utilisation des mathématiques. L’informatique apporte ses problèmes, ses objets et ses motivations. Mais, dans la résolution de ces problèmes, les méthodes mathématiques sont essentielles. Et il est rare que les techniques mathématiques classiques puissent être utilisées directement, car les objets manipulés ou le type de réponses attendues apparaissent souvent comme non classiques aux mathématiciens. Le GDR IM fédère une communauté scientifique qui s’intéresse plus particulièrement au développement de techniques mathématiques spécifiques, imprégnées du point de vue informatique.

Le site du GdR IM

Information, signal, images, vision (ISIS)

Le traitement du signal et des images est une discipline dont l’objet est le développement de théories, méthodes et technologies pour l’acquisition de données, leur analyse et l’extraction des informations utiles, en vue de leur interprétation et d’une exploitation finale. Force de progrès, elle s’illustre dans tous les secteurs d’activité (santé, environnement, énergie, transports, télécom, etc.).

Le GDR ISIS a vocation d’animation scientifique, de fédérer la recherche académique, et de mener des actions de formation et de soutien pour maintenir l’excellence de sa communauté. Il est accompagné par un Club des Partenaires dans la réalisation de ses missions.

Voir le site du GdR ISIS

Modélisation, analyse et conduite des systèmes dynamiques (MACS)

Les recherches du GDR MACS portent sur la conception de systèmes décisionnels placés en interaction avec des processus dynamiques. L’interaction entre ces deux éléments peut être dans une logique de raisonnement déductif ou abductif, mais vise in fine une interaction de type boucle fermée. Les sujets d’étude sont l’analyse des propriétés de l’interaction obtenue, ainsi que la synthèse du système décisionnel qui réalise ces propriétés. En tant que scientifiques, les chercheurs du GDR MACS développent des méthodes, souvent associées à des outils numériques, et en interaction avec les très nombreuses applications en ingénierie, et d’autres champs scientifiques.

Le site du GdR MACS

Masses de Données, Informations et Connaissances en Sciences (MaDICS)

Le GDR MaDICS se place au cœur de la science des données visant à l’exploitation de très grandes masses de données pour faire progresser les connaissances de nombreux domaines. Ces masses de données ont une taille et une complexité les rendant difficilement appréhendables, leur analyse pose de nombreux verrous méthodologiques. Passer des données aux connaissances nécessite un changement complet de démarche : ancrée sur les données et tournée vers l’interdisciplinarité entre l’informatique et d’autres disciplines (biologie, astronomie, droit…) mais aussi entre les domaines informatiques et mathématiques (base de données, apprentissage, traitement du signal…).

Le site du GdR MaDICS

Méthodes et Applications pour la Géomatique et l’Information Spatiale (MAGIS)

Renouvelé en 2022 par le CNRS, le GDR MAGIS a pour mission :

  • d’accompagner la recherche sur l’Information Géographique dans toute sa diversité,
  • de fédérer une communauté scientifique pluridisciplinaire en géomatique,
  • de diffuser les connaissances produites (résultats théoriques, méthodologiques et technologiques).

Dans ce contexte, le GDR MAGIS développe des axes de recherches en géomatique et s’appuie notamment sur :

  • une compétence commune : la modélisation,
  • une orientation forte : l’analyse spatiale,
  • une approche partagée : l’interdisciplinarité.

Le site du GdR MAGIS

Recherche Opérationnelle (RO)

La Recherche Opérationnelle (RO) est la discipline des méthodes scientifiques pour l’élaboration de meilleures décisions. Elle permet de rationaliser et d’optimiser la conception et le fonctionnement des organisations. Face à une situation, la RO propose des modèles et formulations sous la forme de problèmes d’optimisation ou de décision sous contraintes et des algorithmes pour les résoudre. Le GDR RO répond au souhait de la communauté RO de disposer d’un outil de structuration de son activité scientifique et d’interaction avec le milieu socio-économique. Outre ses activités d’animation et de structuration, le GDR a également un objectif de veille scientifique et de prospective.

Le site du GdR RO

Robotique

Le GDR Robotique réalise une structuration forte de la communauté au travers de ses actions d’animation, de formation et de réflexion. L’activité de recherche de la robotique se structure autour du mouvement et de l’autonomie des robots. Elle est sollicitée aujourd’hui pour la conception de robots légers, rapides, reconfigurables, leur commande robuste, adaptative, sûre, leurs capacités de perception et d’interprétation des environnements physiques et humains dans lesquels ils évoluent, leurs capacités de mobilité et d’autonomie, d’interaction, d’adaptation individuelle et collective à une variété de fonctions, et aux environnements dynamiques.

Le site du GdR Robotique

Réseaux et Systèmes Distribués (RSD)

Le GDR Réseaux et Systèmes Distribués (RSD) vise à contribuer à l’animation scientifique, à la structuration, à la dynamisation, à la promotion des savoirs et à la mise en synergie de ses deux pôles de recherche (pôle RESCOM et pôle Systèmes Distribués), fondateurs des grandes avancées et innovations dans le domaine des STIC.

Le GDR RSD couvre et intègre ainsi tout un continuum thématique constitutif des systèmes communicants à large échelle susceptibles de supporter des applications critiques.

Le site du GdR RSD

Sécurité Informatique (Sécurité)

Le GDR Sécurité Informatique est une structure d’animation du CNRS créée en 2016 par le CNRS. Ouvert à toute la communauté de recherche française, académique, mais aussi industrielle et étatique, il a pour mission de favoriser les interactions entre toutes les communautés de la sécurité informatique. Le GDR fédère autour de six groupes de travail thématiques dont trois sont communs avec les GDR Informatique Mathématique (IM), Information, signal, images, vision (ISIS) et System On Chip - System In Package (SOC2). Il organise une douzaine d’événements par an, des séminaires, publie une gazette trimestrielle et mène des actions en direction des jeunes chercheurs, notamment l’école d’été et les rencontres entreprises-doctorants en sécurité.

Le site du GDR Sécurité Informatique

Gildas Avoine : "C’est à la communauté de s’approprier ce préGDR Sécurité"

System On Chip, Systèmes embarqués et Objets Connectés (SOC2) (rattaché à l’INSIS)

L’objectif de ce groupement de recherche est d’étudier et de proposer de nouvelles approches pour la conception et la validation des systèmes micronanoélectroniques et embarqués pour les capteurs et objets connectés, le edge computing et l’intelligence artificielle embarquée. Les principaux défis actuels sont nombreux : réduire la consommation énergétique pour l’autonomie des systèmes embarqués et pour maîtriser le bilan carbone du calcul exascale, garantir la sécurité et l’intégrité des systèmes électroniques, maîtriser les coûts de conception et de validation des systèmes embarqués et de calcul, assurer l’adéquation des systèmes intégrés dans les objets connectés pour de multiples secteurs d’application.

Le site du GdR SOC2

Traitement automatique des langues (TAL)

Le traitement automatique des langues (TAL) s’intéresse à la modélisation, au traitement et à l’analyse des productions et processus cognitifs langagiers écrits, oraux et signés : compréhension et production de textes, dialogue, traduction, etc. Comme discipline informatique, il définit des algorithmes, construit des ressources, élabore des outils. Autour des communautés du traitement automatique des langues, du traitement automatique du langage parlé et de la recherche d’informations, le GDR TAL tisse des liens avec l’ingénierie des connaissances, les neurosciences et sciences cognitives, et les groupes où la linguistique est importante.